Dossier : Sommeil

Dormir avec bébé a ses avantages et ses inconvénients. Mais la question la plus importante qu’il faut se poser, c’est de savoir si le « cododo », ou « co-sleeping » est une bonne chose pour l’enfant. Faisons le point.   

Pourquoi certains parents dorment avec leur bébé ?

Partager le lit des parents a une connotation rassurante pour les nouveau-nés. Chaleur, contact physique, proximité, de nombreux facteurs entrent en jeux et expliquent ce ressentiment chez les bébés. Dans certains pays, la question du cododo n’a même pas lieu de se poser et cette pratique est adoptée dès la naissance de l’enfant. C’est le cas notamment en Océanie, en Asie ou encore en Afrique. En revanche, en Occident, dormir avec bébé est une question épineuse, et la tendance à l’occidentalisation de l’île Maurice amène également à se poser des questions.   

Le côté positif   

Il faut le reconnaître, dormir avec son nourrisson comporte un côté pratique. En effet, durant les premiers mois, bébé a tendance à se réveiller plusieurs fois dans la nuit. Cela évite donc aux parents de traîner des pieds pour aller le chercher dans son lit, ou dans sa chambre. Par ailleurs, comme évoqués plus haut, les bébés ressentent une certaine assurance lorsqu’ils dorment auprès de leurs parents. De ce fait, les nuits sont plus calmes et cela permet aussi aux nouveaux parents de récupérer sereinement.   

Le côté négatif

Il a été prouvé que près de 69 % des morts subites du nourrisson sont dues au « co-sleeping ». Cette pratique peut causer un manque d’oxygène chez votre bébé. Il existe également un risque de chute si le lit est trop étroit ou si vous avez le sommeil agité, ou encore que votre petit soit exposé au tabagisme passif si l’un ou les deux parents fument. Par ailleurs, le manque d’intimité est aussi souvent décrié par les couples qui partagent leur lit avec leur nourrisson. Enfin, la plus grande préoccupation demeure : jusqu’à quel âge un bébé peut-il dormir avec ses parents ? Aussi, cette habitude de dormir tous ensemble ne va-t-elle pas empêcher l’enfant de s’endormir seul dans les mois qui viennent ?   

Ce sont là les arguments les plus utilisés pour éviter de partager le lit conjugal avec le nouveau-né. Pourtant, cela sera nécessaire à un moment ou à un autre de la vie du  nourrisson, et ce, jusqu’à l’âge de quatre ans.   

Il a été prouvé que près de 69 % des morts subites du nourrisson sont dues au « co-sleeping ». Cette pratique peut causer un manque d’oxygène chez votre bébé.

Quand dormir avec bébé s’avère nécessaire   

Cependant, à certains moments, dormir avec le nourrisson est nécessaire. Il en éprouve réellement le besoin, notamment lorsqu’il est angoissé ou lorsque les parents sont fatigués de devoir se réveiller à toute heure de la nuit pour le consoler.   

Eventuellement, si cela peut soulager tout le monde, vous pouvez opter pour un berceau à rattacher au lit parental, ou envisager d’installer le lit de votre chérubin dans votre chambre et à proximité du vôtre. De cette manière, il sentira votre présence et vous préserverez un brin d’intimité dans le lit conjugal. Mais gardez en tête que le cododo, s’il n’est pas systématique, sera un passage presque obligatoire à un moment ou à un autre de la vie de l’enfant de zéro à quatre ans.

Bien pratiquer le cododo    

Eventuellement, si vous pratiquez le cododo, voici quelques conseils afin que tout se passe bien :

∙         Ne pas fumer (risque de tabagisme passif)

∙         Eviter l’alcool ou les médicaments somnifères

∙         Ne pas trop chauffer la chambre et l’aérer en conséquence

∙         Opter pour un lit bas, mettre bébé entre les deux parents ou du côté du mur

∙         Poser un matelas ou des coussins à proximité du lit afin de parer toute chute     

RelatedPost