aider-bebe-a-se-developper-physiquement

Dès la conception, le corps de bébé n’a cessé de se développer dans le ventre de maman jusqu’à la naissance. Son corps continuera de se développer et de grandir jusqu’à l’âge adulte, qui marquera justement la fin de la phase de croissance. Au niveau physique, l’enfant qui vient de naître connaîtra jusqu’à l’âge de trois ans un développement impressionnant, sur deux aspects notamment : la motricité globale et la motricité fine.

Motricité globale et motricité fine : c’est quoi?

Outre la taille de bébé qui augmente grâce à une alimentation saine, son développement physique se détermine par sa motricité, c’est-à-dire, sa capacité à bouger et faire des mouvements. On distingue deux niveaux de motricité, fine et globale :

– La motricité globale correspond aux capacités de mouvement de l’ensemble du corps, nécessaires à l’accomplissement d’activités courantes, mais aussi ludiques ou sportives. C’est ce qui sert en résumé à s’asseoir – ramper – marcher à quatre pattes – se tenir droit – marcher – grimper – courir.

– La motricité fine correspond aux mouvements plus fins, permettant un meilleur contrôle des doigts et des mains en coordination avec les yeux…Ces mouvements seront essentiels lors de l’apprentissage de l’écriture, et se perfectionnent à travers d’activités comme le découpage, le dessin, l’enfilage, et la manipulation de différentes textures.

Le jeu pour la motricité

A travers le jeu, un bébé en bonne santé développera naturellement sa motricité; il le fera en jouant seul, ou grâce à l’interaction avec d’autres personnes.

Si vous souhaitez accompagner votre bébé dans le développement de ses capacités physiques, nous publierons pendant le weekend deux articles qui vous fourniront de petits exemples pour l’aider jusqu’à ses trois ans.

Note sur les jouets

Bien que non nécessaire, les jouets peuvent aider bébé à se développer. Il est alors important de privilégier la qualité des jouets sur leur quantité. En effet, des jouets de bonne qualité vous procureront en général une certaine tranquillité d’esprit. S’ils ont été conçus pour les bébés en bas âge, et respectent des normes internationales, ils tiendront en compte plusieurs paramètres comme une présence limitée de produits allergènes, un niveau sonore adapté aux oreilles de bébé, l’absence de pièces pouvant être avalées par un bébé, l’absence de composants et peintures toxiques…

Quant à la quantité de jouets, sachez qu’un bébé est en général “perdu” devant une multitude de jouets, ne sachant pas par lequel commencer, et passant de l’un à l’autre sans vraiment s’attarder sur un d’entre eux. Avoir un nombre raisonnable de jouets l’aidera donc à rester concentré, et à en tirer un meilleur profit.  

Le besoin de nature

jeux-natureUn enfant est toujours débordant d’énergie lorsqu’on lui suggère une balade au parc, de partir à la plage, ou d’aller faire une petite marche. Ceci traduit son besoin d’être en contact avec la nature, afin de satisfaire ce désir inné d’exploration et de respirer de l’air frais.

A Maurice, la plage reste une valeur sûre pour une sortie en famille : ce grand explorateur qu’est bébé sera ravi de découvrir le sable, les graines de filao, l’eau salée, le bruit des vagues, les cris joyeux d’autres enfants… Les différentes textures que procurent tous ces éléments (granularité du sable, rugosité des graines de filao) ainsi que les sensations vécues (flotter dans l’eau et bouger au gré des vagues, toucher de l’eau de mer fraîche) ne pourront que raviver ses sens et développer sa motricité, sur le sable ou dans l’eau.

Pour changer de la mer, une petite balade en forêt est aussi une occasion idéale pour aider bébé à compléter l’apprentissage de ses capacités physiques et sensorielles. Marcher sur un sol rocailleux ou boueux, entendre le bruit des cours d’eau, écouter le son des feuilles et brindilles qui craquent lorsqu’on marche dessus, voir des feuilles qui tourbillonnent, lancer une pierre dans une rivière et écouter le bruit que ça fait : que de découvertes intéressantes pour un enfant! Profitez donc des nombreux petits parcours accessibles à Maurice, qui aideront votre famille à s’épanouir en sécurité, même avec un bébé.

Bénéfices sur le long-terme

Un enfant actif depuis le jeune âge sera plus enclin à pratiquer une activité sportive lorsqu’il deviendra adulte. En l’aidant pendant les premières années dans son développement physique, vous l’aidez aussi sur le long-terme à développer les bonnes habitudes pour éviter toutes ces maladies liées à un mode de vie sédentaire, et pour lesquels les mauriciens détiennent malheureusement de tristes records.